Avoir un stand, ce que j’ai appris

J’ai commencé les marchés, depuis le début de l’activité, avec deux tréteaux et une planche d’un mètre. Oui mon stand était vraiment petit. Il y a un début à tout et il faut bien commencer par quelque chose. Je n’avais pas beaucoup de collections disponibles et pas beaucoup de quantité, donc un mètre m’allait très bien. Au bout de quelques marchés, j’ai vite fait plusieurs constats et j’espère que cela peut vous servir si vous êtes créateur ou créatrice :

1. Les grands stands attirent du monde

Avec le recule, mon petit stand d’un mètre ne devait pas être très attractif. D’un autre coté, je trouve que les stands immenses où les produits sont entassés, où ils se perdent dans la masse, où c’est fouillis, ne donne pas envie. Il faut trouver la bonne taille suivant les produits à vendre. Aujourd’hui mon stand fait deux mètres, et pour l’instant cela me convient.

2. L’ensemble du stand doit être clair

Mais également visible et compréhensible. Les clients doivent de suite identifier les produits, la gamme, les ordres de prix, le contenu. Pour exemple, si on vous montrait une photo floue d’une célèbre place publique et qu’on vous demandait si vous reconnaissez le lieu, évidemment que non et c’est pareil pour les clients. Il faut que le stand soit net.

3. Les produits à vendre doivent être mis en valeur !

Choisissez une couleur neutre ou celle qui définit l’identité visuelle de la marque, de beaux présentoirs, des mises en scène. Laissez de l’espace entre les créations.

4. Un stand propre à son image

Avec des éléments uniques et personnels pour que les clients reconnaissent facilement et de loin le stand, l’entreprise.

5. Créer en direct devant les clients

Si vous êtes créateur.trice des produits que vous vendez, faites des démos, travailler derrière votre stand et de manière visible. En plus de vous occuper, quelques curieux viendront regarder et poser des questions.

6. L’éclairage à ne pas oublier

Pour les marchés nocturnes ou les tardifs d’hiver, le stand doit être bien éclairé. Peu importe comment vous souhaitez éclairer votre stand, il faut que vos produits soient visibles, vous également (ne vous mettez pas dans l’ombre). Attention à la direction de la lumière, si les clients sont éblouis ils vont fuir.

7. Se démarquer des autres

Les visiteurs doivent vous identifier de loin, une banderole est très utile. Les clients apprécient fortement.

8. Quand il pleut …

Ranger les produits dans des caisses fermées et étanches à la pluie pour les mettre à l’abri. J’ai commencé avec des cartons, très pratiques et de récupération mais le carton et l’eau ne font pas bon ménage.

9. Avoir de quoi s’abriter !

Un barnum/tonnelle ou parasol. Pour vous abriter, abriter vos produits et vos clients. Les UV du soleil peuvent détériorer les produits et la pluie ne fait pas mieux.

10. Astuce pour le vent

Le vent, mon pire ennemi. Je prends des pinces à linge et des pierres pour lester les présentoirs, de la ficelle, etc . Pensez que la météo peut changer !

11. L’amabilité

Même dans un des plus mauvais jours, il faut garder le sourire et être aimable. Une mauvaise nuit, un moral d’hiver ou une mauvaise rencontre ne doit pas désaltérer votre présence positive. Si vous étiez votre propre client, comment aimeriez vous être accueilli sur le stand ?

12. Toutes les cartes en main

Un client qui n’a pas acheté mais qui est intéressé doit repartir avec une carte de visite. J’en dispose toujours en petit tas sur mon stand.

Mon stand s’est amélioré depuis les photos que vous voyez. J’ai un barnum et un meilleur éclairage. Toujours insatisfaite que je suis, mon stand est constamment en évolution. Au fil de mes expériences et des conseils des clients, je m’améliore.

Pour résumer, un stand est un petit magasin mobile et il faut que l’expérience client soit la meilleure possible.

Pour connaitre mes prochains marchés rendez-vous sur l’onglet « Où me trouver » ou cliquez directement sur le bouton si-dessous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *